Mode de fonctionnement

Le principe de fonctionnement du Merus, modifiant les propriétés physiques des substances contenues dans l'eau au moyen d'oscillations spécialement développées, est nouvelle et difficile à comprendre. Les scientifiques discutent encore sur ces principes encore controversée aujourd'hui. Par conséquent, l'arrière-plan théorique de cette méthode repose sur des recherches empiriques, des hypothèses et des conclusions logiques à partir des années de travail sur et avec ce sujet. Cette situation est similaire au 19 ème siècle au sujet de la physique expérimentale, lorsque des phénomènes ont été découverts, puis vérifié par expérience et enfin  théorisé.

Nous ne prétendons pas que nos théories sont tout à fait correctes et nous reconnaissons que nous avons plus de questions que de réponses. Ainsi, nous demandons à tous ceux qui se sentent qualifié ou tout simplement le souhaite à nous contacter avec leur lot de critiques toujours accompagnés de suggestions.

Une citation d'un certain Albert Einstein:

"Si au début, l'idée n’est pas absurde, il n’y a pas d’espoir pour elle. »

Fonction de l’Anneau Merus :

MERUS est capable de mesurer et de mémoriser les oscillations moléculaires des éléments naturels, par exemple, la rouille et la chaux. A partir de ces oscillations naturelles MERUS développe de nouvelles oscillations actives. Ces oscillations actives sont stockées sur un matériau de support, qui est conçu pour émettre en permanence ces oscillations dans l'eau. Cela se produit sans aucun apport d'énergie externe, seule l'énergie fournie par la chaleur ambiante de l'environnement proche est utilisé. L'eau accepte/ absorbe ces oscillations et les répand dans le sens de son écoulement. Les oscillations se propagent à travers toute la colonne d'eau et plus rapidement que sa propre vitesse d'écoulement. Voilà la raison pour laquelle cette technologie fonctionne aussi bien dans les lignes de tuyauterie qui sont rarement ou jamais utilisés. Dans l'eau, les oscillations actives interfèrent avec les oscillations naturelles et modifient les caractéristiques des substances.

Le résultat: Les propriétés physiques des substances contenues dans l'eau (ou d'autres liquides) sont modifiés. Par exemple, dans le cas de la rouille, l'oxygène ne reconnaît plus le fer trivalent en tant que tel et stoppe donc une nouvelle formation de rouille.